Edwyn dans le bain ?

J’irais bien prendre un bain, moi ! Mais c’est quoi cette mousse ? C’est ça qu’on appelle le bain moussant ? Je ne voudrais pas abîmer mon beau pelage…

Explication des maîtres : Hum… Hum… Edwyn a fait pipi dans le panier à linge pour la deuxième fois et il a encore fallu le nettoyer…

Bain ou pas bain ? Telle est la question !

Edwyn aime Erik Satie

Je vous avais dit que je vous parlerais du compositeur que mon maître m’a fait écouter et que j’aime beaucoup. Ce compositeur – né de mère écossaise à Honfleur en 1866 et mort à Paris en 1925 – est Erik Chatie. L’humour d’Erik Chatie est connu et il ne m’en voudra pas d’avoir félinomorphisé son nom. Si je me suis permis ça, c’est que ce fabuleux pianiste a joué au Chat noir, célèbre chatbaret de Montmartre.

Erik Chatie

Parmi ses compositions pour piano, mes préférées sont les Gymnopédies (1888)…

… et les Gnossiennes (1890).

Mais il y d’autres œuvres célèbres comme  les Nocturnes, les Trois morceaux en forme de poire, etc.

Mulder, de Catherine Wilkin

Mulder est un album illustré de Catherine Wilkin paru aux éditions Grandir en 2004 (16 pages, 23 €, ISBN 2-84166-257-8).


Dans une brocante, l’auteur trouve la partition de Muldermans, 2ème Concertino pour violon et piano.

Son chat s’appellant Mulder, elle transforme cette partition en Mulder, 2ème Concertino pour chat !


J’ai été surpris par le dessin exclusivement aux tons beiges (peinture et collage) et aussi par l’écriture cursive (un peu difficile à lire pour moi).

Par contre c’est très amusant car les images contredisent systématiquement ce que le texte raconte (clichés ou vérités sur les chats).

De plus, je suis – comme presque tous les chats – un mélomane et j’aime beaucoup le piano (il faudra que je vous fasse découvrir le compositeur que mon maître m’a fait écouter) donc cette partition est faite pour moi, même s’il faudra encore que je découvre le violon !


C’est le troisième album que je lis pour le challenge Je lis aussi des albums !.

Edwyn et la neige

Je vous ai déjà parlé de la première fois où j’ai vu la neige. Maintenant c’est le printemps, une nouvelle saison pour moi, mais il a encore neigé début mars alors je voulais vous montrer comment j’ai essayé d’attraper les flocons ! En vain : mes maîtres ne m’avaient pas prévenu que, la fenêtre étant fermée, c’était impossible… Vous avez vu comme je suis grand (ma maîtresse dit que je fais le suricate !).

Edwyn essaie d'attraper les flocons de neige - 1

Edwyn essaie d'attraper les flocons de neige - 2

Edwyn essaie d'attraper les flocons de neige - 3

La première citation d’Edwyn

Une des citations les plus célèbres en littérature est « Le petit chat est mort ». C’est la réponse laconique d’Agnès à la question d’Arnolphe « Quelle nouvelle ? » dans L’école des femmes de Molière (1662). Je vous rassure, je ne suis pas mort, je vais même fêter mes 5 mois dimanche !

Le petit chat est mort est aussi le titre d’une chanson de Renaud présente dans le onzième album studio de l’artiste, À la Belle de Mai, sorti en 1994. Vous pouvez voir la vidéo sur YouTube. Sortez les mouchoirs, c’est une chanson triste.


Trois chatons intrépides de Piotr et Józef Wilkón

Je ne tiens plus en place parce que j’ai lu une deuxième histoire pour le challenge Je lis aussi des albums ! et c’est tellement bien que j’en lirai sûrement plus dans l’année, du coup je passerai peut-être du Petit Challenge (11 albums) au Big Challenge (24 albums) mais je verrai bien…


Trois chatons intrépides est un album illustré de Piotr et Józef Wilkón paru en 1991 aux éditions Nord-Sud (25 pages, 18 €, ISBN 978-3-314-02735-2).

Traduction d’Agnès Inhauser.


Piotr Wilkón (né en 1957) est l’auteur. Józef Wilkón (né en 1930) est le dessinateur. Ils sont Polonais, vous vous rendez compte j’ai lu un album écrit et dessiné par des Polonais, je ne savais même pas où était la Pologne !

Autre album : Un chat comme chat (Actes Sud Junior, 2005)


Melli, une petite chatte grise, a trois chatons : le plus clair est une femelle, Clara, ensuite il y a deux mâles, un de la même couleur que la mère, Grigri, et un plus foncé, Néro.

Que font ces trois chatons tout mignons ? Ils jouent, courent, sautent, et découvrent ainsi tout ce qui les entoure : une araignée dans la maison, une libellule et des oiseaux dans la cour, une souris dans la grange, un lapin dans le pré, mais tous fuient devant eux et ils n’arrivent rien à attraper ! Oh, je n’avais encore jamais vu ces étranges animaux !

Mais que vont faire les trois intrépides lorsqu’il vont se retrouver nez à nez avec le chien qui a « une gueule énorme », « une grande langue rouge, et des dents terriblement pointues » ?


Dans ma famille aussi, il y avait une maman, trois chatons, et un chien mais heureusement il était gentil avec nous !


Un album pour rire et s’amuser mais aussi pour comprendre qu’on peut toujours trouver plus grand et plus fort, et que c’est bien de respecter les plus petits et plus faibles que soi.


Deuxième album illustré lu dans le cadre du challenge Je lis aussi des albums !.