Mon chat le plus bête du monde, de Gilles Bachelet

Mon chat le plus bête du monde est un album illustré de Gilles Bachelet paru au Seuil Jeunesse (24 pages, 13 €, ISBN 2-02-066049-0).


« Mon chat est très gros, très gentil et très très bête. ». Bon sang, c’est quoi ce chat ?

Il mange, il dort, il joue un peu, il fait sa toilette, il va dans la caisse… Ben alors, c’est un chat comme moi ! Mais il est bizarre avec sa trompe et ses grandes dents, vous ne trouvez pas ?


Les dessins sont réussis et j’ai beaucoup ri, mais moi aussi, je me demande quelle est la race de ce chat…


Du même auteur dans la même collection

Mon chat ; Quand mon chat était petit ; Des nouvelles de mon chat

Champignon Bonaparte ; Il n’y a pas d’autruche dans les contes de fées ; Singe à Buffon


C’est le dix-septième album illustré que je présente pour le challenge Je lis aussi des albums !.

Je suis un chat, un vrai !, de Hwang Chun-ming

Je suis un chat, un vrai ! est un album illustré de Hwang Chun-ming paru chez Gulf Stream éditeur dans la collection Bleu pastel en septembre 2006 (43 pages, 11,50 €, ISBN 978-2-909421-59-9).

Wo shi mao ye (1993) est traduit du chinois (Taïwan) par Angel Pino et Isabelle Rabut.


Hwang Chun-ming est né en 1939 à Taïwan. Il a été professeur, il est peintre et écrivain (nouvelles, romans, albums illustrés pour la jeunesse).


Un beau chat noir raconte son histoire et comment il a du prouver qu’il est bien un chat.

Chaton, il a quitté ses six frères et sœurs pour vivre avec une famille riche qui l’avait adopté. La fille aînée l’aimait beaucoup et prenait bien soin de lui, il n’avait rien à faire qu’a se laisser câliner et dormir. Mais les domestiques le détestait car ils se faisaient gronder par le maître de maison à la place du chat.

Un jour il a été dérobé et vendu à une femme qui a besoin de lui pour débarrasser son village des souris.

« Un chat est-il obligé de chasser et d’attraper des souris ? Je me posais la question car, dans ce village, c’était l’occupation quotidienne de tous les chats. Moi, des souris, je n’en avais jamais attrapé, et encore moins mangé. » (page 25).

Alors, Or Noir ne serait pas un vrai chat ?


Une très belle histoire, drôle aussi, en papiers découpés : c’est tout simplement splendide !

Le livre n’est pas bilingue mais il y a les idéogrammes pour chat, riche, prendre dans ses bras, poissons rouges, attraper, cage, souris, lune, au revoir… Ces mots et expressions indispensables pour un chat sont répertoriés en fin de volume avec leur prononciation (pas facile !).

Et pour les mauvaises langues qui penseraient que je ne lis pas les albums illustrés que je présente dans le cadre du challenge Je lis aussi des albums, voici une photo de moi en pleine lecture de ce livre ! C’est donc le seizième album que je présente pour ce challenge, et c’est mon premier auteur de Taïwan.