Faiel, dieu polaire

Samedi, j’ai eu 15 mois et comme il fait trop chaud, j’ai décidé de passer mes vacances sur la banquise où j’ai compris que j’étais révéré à la fois pour ma délicatesse et pour ma force.

Je me prosterne, ô grand dieu polaire !

Advertisements

2 réflexions sur “Faiel, dieu polaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s