Edwyn et la souris chocolat

Bonjour les chamis, regardez comme je suis bien. Pendant que Faiel vit dans son carton, j’ai testé le coussin souris chocolat (l’odeur de neuf avait enfin disparu). Il est fantastique, moelleux et ne tient pas trop chaud. Allez, je sieste !
Publicités

Faiel et le coussin souris

C’est grâce à Colibri et Eowin (je vous aime, les copains !) que j’ai une souris… Comment ça s’appelle déjà ? … Ah oui, une souris à patouner.
Pourquoi y a qu’un t à patouner alors qu’il y en a deux à pattes ? Non mais, c’est mal foutu tout ça, j’ai du mal moi !
Bon, je préfère vous montrer les photos (je crois qu’une vidéo arrivera sous peu) et je retourne patouner, ronronner, dormir.
Passez une bonne semaine, les chatmis, et prenez soin de vos humains.

Le chien, le chat et la souris, d’Oskarsson

Le chien, le chat et la souris est un album de Bárđur Oskarsson paru aux éditions Circonflexe dans la collection Albums en mai 2006 (30 pages, 11 €, ISBN 978-2-87833-384-5). Ein hundur, ein ketta og ein mús (2004, Suède) est traduit du féroïen par Daniel Vassaux.

Le féroïen ? C’est une langue indo-européenne parlée dans les îles Féroé qui appartiennent au Danemark. Bárđur Oskarsson, auteur et illustrateur né en 1972, est donc Féroïen mais il vit maintenant au Danemark. En 2007, il a reçu un prix, le Faroese Children’s Literature Award.

Depuis qu’ils ont conclu un pacte, la souris, le chat et le chien vivent en parfaite harmonie. Ils ne se pourchassent plus et ils sont tous amis. Mais la souris n’a plus faim, le chat n’a plus envie de jouer et le chien s’ennuie, même dehors… Leur vie est devenue vide de sens : la souris aimerait bien embêter le chat ou le chien, le chat aimerait bien pourchasser la souris ou taquiner le chien, et le chien aimerait bien aboyer et courir.

Il faut absolument lire cette histoire pour savoir ce que vont faire ces trois animaux : j’ai beaucoup ri (même s’il paraît que les chats ne rient pas), mes maîtres aussi et je suis sûr que ce sera votre cas aussi.

En plus l’album carré se tient bien, et les dessins aux couleurs orange sont vraiment drôles. J’ai même eu peur lorsque le chat a les poils dressés et siffle très fort !

C’est le vingtième album illustré que je présente pour le challenge Je lis aussi des albums !. Il m’en reste 4 à lire avant la fin de l’année.

Je suis un chat, un vrai !, de Hwang Chun-ming

Je suis un chat, un vrai ! est un album illustré de Hwang Chun-ming paru chez Gulf Stream éditeur dans la collection Bleu pastel en septembre 2006 (43 pages, 11,50 €, ISBN 978-2-909421-59-9).

Wo shi mao ye (1993) est traduit du chinois (Taïwan) par Angel Pino et Isabelle Rabut.


Hwang Chun-ming est né en 1939 à Taïwan. Il a été professeur, il est peintre et écrivain (nouvelles, romans, albums illustrés pour la jeunesse).


Un beau chat noir raconte son histoire et comment il a du prouver qu’il est bien un chat.

Chaton, il a quitté ses six frères et sœurs pour vivre avec une famille riche qui l’avait adopté. La fille aînée l’aimait beaucoup et prenait bien soin de lui, il n’avait rien à faire qu’a se laisser câliner et dormir. Mais les domestiques le détestait car ils se faisaient gronder par le maître de maison à la place du chat.

Un jour il a été dérobé et vendu à une femme qui a besoin de lui pour débarrasser son village des souris.

« Un chat est-il obligé de chasser et d’attraper des souris ? Je me posais la question car, dans ce village, c’était l’occupation quotidienne de tous les chats. Moi, des souris, je n’en avais jamais attrapé, et encore moins mangé. » (page 25).

Alors, Or Noir ne serait pas un vrai chat ?


Une très belle histoire, drôle aussi, en papiers découpés : c’est tout simplement splendide !

Le livre n’est pas bilingue mais il y a les idéogrammes pour chat, riche, prendre dans ses bras, poissons rouges, attraper, cage, souris, lune, au revoir… Ces mots et expressions indispensables pour un chat sont répertoriés en fin de volume avec leur prononciation (pas facile !).

Et pour les mauvaises langues qui penseraient que je ne lis pas les albums illustrés que je présente dans le cadre du challenge Je lis aussi des albums, voici une photo de moi en pleine lecture de ce livre ! C’est donc le seizième album que je présente pour ce challenge, et c’est mon premier auteur de Taïwan.